L
e résumé d’une carrière éclatante qui, après cinq décennies brille toujours de mille feu…

Johnny Hallyday (Jean-Philippe Léo Smet) est né le 15 juin 1943, Cité Malesherbes, à Paris. Fils de Huguette Clerc et de Léon Smet, Johnny Hallyday sera élevé par sa tante, Hélène Mar, lorsque ses parents se séparent.

1945 : Hélène Mar qui est chanteuse et danseuse part vivre en Grande-Bretagne avec Jean Philippe ses deux filles, Desta et Menen pour honorer un contrat de cinq ans à l’International Ballet. Desta y rencontre un artiste américain, Lee Halliday et forme un trio de danse acrobatique avec sa sœur : la troupe des Hallyday est née ! Johnny Hallyday suit le trio qui se produit partout en Europe, au Portugal, en Italie, en Suède ou encore en Espagne Il est un enfant de la balle et débute des cours de guitare, de violon et de danse. Il s’avère un jeune artiste curieux et déjà doué. Il se produit pour la première fois sur scène à l’âge de 9 ans et chante au moment des changements de costumes du trio. La voie, sa voix, semble déjà toute tracée ! A 11 ans, retour Paris. Bientôt Jean-Philippe est inscrit au cours d’art dramatique et travaille notamment avec la grande comédienne Marie Marquet. Le choc fondateur, l’élément déclencheur du destin de Jean-Philippe s’appelle Elvis.


E
n 1957, le jeune homme découvre bouleversé Presley au cinéma dans le film Loving You. Le rock entre dans sa vie, dans son cœur, dans son corps. Il traîne du côté de la Trinité et rencontre ceux qui deviendront Long Chris ou Eddy Mitchell. Le Golf Drouot sonne le rassemblement des rockeurs. Johnny chante, Johnny est chef de bande, bientôt chef de file. Repéré par le directeur artistique de la maison de disques Vogue, Jacques Wolfsohn à qui il est présenté par le duo de compositeurs Jil & Jan, Jean-Philippe devenu Johnny Hallyday enregistre son premier 45 tours, Laisse les filles, qui sort le 14 mars 1960. Le mois suivant, il se produit dans l’émission L’école des vedettes. Line Renaud devient sa marraine de spectacle. Tout s’enchaîne alors rapidement : Première tournée en première de Sacha Distel et, dans la foulée, enregistrement de son deuxième 45 tours. Le disque de la consécration : Souvenirs, souvenirs est sur toutes les lèvres. Johnny rencontre alors Georges Leroux qui devient son premier agent artistique. En juillet, Johnny chante au Vieux Colombier à Juan-les-Pins puis part en tournée dans le sud de la France. Johnny divise, ravit les jeunes et choque les parents. Ses concerts ont le goût du souffre et la force de la rébellion. A partir du 20 septembre Johnny assure les premières parties de Raymond Devos à l’Alhambra à Paris. Pendant trois semaines, l’orchestre, occupé par le public bien sage de Devos, est consterné par ce jeune chanteur qui n’hésite pas à se rouler parterre tandis qu’au balcon la jeunesse exulte et applaudit Johnny à tout rompre.
image1

 

E
n janvier 1961, paraît le premier 33 tours 25 centimètres de Johnny composé de dix titres et intitulé Hello Johnny. Il chante le 27 février 1961 au Palais des Sports à l’occasion du premier Festival international du Rock’n’roll.C’est l’émeute. Johnny est désormais persona non grata dans de nombreuses villes où ses concerts sont interdits. Johnny Stark est son nouvel imprésario. Johnny Hallyday change de maison de disques et rejoint Philips. En septembre 1961, il s’envole pour Londres pour se rendre aux Studios Fontana où il va enregistrer des nouvelles chansons. il fait ensuite son premier Olympia où il triomphe. Johnny fait une apparition remarquée (et musicale dans le film Dossier 1413 d’Alfred Rode où il interprète Une boom chez John et Oui mon cher. On le retrouve au générique du long métrage Les Parisiennes aux côtés de Catherine Deneuve à qui il chante son nouveau tube, Retiens la Nuit. L’année s’achève avec la parution de son premier 30 centimètres, Salut les Copains. Johnny s’envole ensuite pour les Etats-Unis où il enregistre un nouvel opus à Nashville, le bientôt mythique Johnny sings America rockin Hits qui sortira le 20 avril 1962. Premier disque d’or en avril obtenu avec la chanson Let’s Twist Again. Johnny est devenu en deux ans à peine une véritable idole. L’idole des jeunes qu’il va chanter quelques mois plus tard devient d’ailleurs l’un de es plus grands succès. Si de nombreux artistes sont apparus derrière lui pour constitue ce mouvement yéyé, il reste bien le numéro 1, multipliant les unes de magazine comme Salut les Copains qui devient le porte-parole d’une jeunesse affamée de liberté et de fête. Avec son nouveau groupe, Les Golden Strings. Il part à nouveau en tournée et enregistre un nouvel album, Les Bras en croix, en avril. Il tourne ensuite dans D’Où viens-tu Johnny ? de Noël Howard avec Sylvie Vartan dont est issu son nouveau tube, Pour moi la vie va commencer.
image4

 

E
n juin, il participe à La Nuit de la Nation organisée par Salut les Copains. Son nouveau groupe se nomme Joey and the Showmen. Avec lui Johnny va enregistrer une œuvre maîtresse : Les rocks les plus terribles, qui s’avère encore, plus de quatre décennies plus tard, comme le brûlot rock’n’roll made in France majeur des sixties. Côté pellicule, Johnny Hallyday joue dans Chercher l’idole de Michel Boisrond. En février 1964, il se produit à l’Olympia durant six semaines. Le 8 mai, il est incorporé pour effectuer son service militaire à la caserne d’Offenbourg, en Allemagne.c’est pendant une permission qu’il enregistre le titre Le Pénitencier, qui devient un immense succès. En juin 1965, Johnny Hallyday chante Mes yeux sont fous. Il termine son service en août. `quelques mois plus tôt, le 12 avril 1965, il a épousé dans l’église de Loconville Sylvie Vartan. En novembre, il chante à l’Olympia.Triomphe absolu jusqu’au 25 décembre ! Il sort en même temps un nouvel opus, Johnny chante Hallyday. Ce nouvel album est un événement dans la carrière du chanteur car il en compose tous les titres, s’investissant plus que jamais. A l’été 1966, il devient le papa d’un petit David et, à Londres, rencontre Jimi Hendrix, quasi inconnu. Il est tellement impressionné par le talent du guitariste qu’il l’invite à venir assurer sa première partie en France. Début 1967, il est sur la route pour une tournée et enregistre l’album Johnny 67 à Londres. Il assure à nouveau l’Olympia début mars et chante le générique de la série télé Les Chevaliers du Ciel.. En octobre, il tourne dans le film A tout casser dont il chante également la B.O L’année suivante, il sort deux albums : Jeune et Homme, Rêve et Amour. En février, il part en tournée en Amérique du sud avec Sylvie Vartan et se produira en Afrique en octobre.

 

E
n 1969, Johnny Hallyday se rend à Londres pour enregistrer un nouvel album à l’Olympic studio baptisé Rivière ouvre ton lit. Il y défend un nouveau style de blues rock qui trouve son apothéose dans des titres comme Je suis né dans la rue ou Voyage au pays des vivants. La même année, Johnny partage l’affiche avec les Rolling Stones dans le film 5+1 de Guy Job. En avril il est au Palais des Sports où il crée Que je t’aime qui deviendra l’hymne incontournable de son répertoire. En 1970, Johnny crée la polémique avec la chanson Jésus-Christ, jugée blasphématoire. Elle est signé Philippe Labro qui œuvre sur le nouvel album du chanteur, Vie. Cette même année Johnny retrouve le cinéma pour un western Italien, Le Spécialiste. En 1971, après la sortie de l’album Flagrant Délit, Johnny Hallyday retrouve Le Palais des Sports en septembre pour un show très rock accompagné au piano par son ami Michel Polnareff. Le cinéaste François Reichenbach filme Johnny pendant la tournée qui suit et réalise un magnifique documentaire consacré à l’idole, J’ai tout donné.
image2

 

J
ohnny est toujours abonné au Hit Parade avec Oh ma jolie Sarah et Fils de Personne. En mai 1972, Johnny fait une apparition dans le film de Claude Lelouch L’aventure c’est l’aventure aux cotés des copains Jacques Brel et Lino Ventura. En juin, il débute une folle tournée sous chapiteau, Johnny Circus. En 1973, il enregistre en duo avec Sylvie Vartan, J’ai un problème, qui devient le tube de l’été. Le couple part en tournée. L’album Insolitudes sort la même année. Il comporte un futur classique de Johnny, La musique que j’aime. En juin 1974, Johnny donne un concert aux prisonniers du pénitencier de Bochuz, en Suisse. Johnny Hallyday enregistre ensuite aux Etats unis les titres qui fourniront la matière de deux albums rock majeurs, Rock à Memphis et La terre promise, qui sortent respectivement en mai et septembre 1975. L’année suivante paraît Derrière l’amour, album qui comporte les succès Gabrielle ou encore Requiem pour un fou. Avec l’album Hamlet, sorti la même année, Johnny Hallyday réalise un rêve : adapter en opéra rock la tragédie de William Shakespeare, Hamlet . Malgré l’échec de cet album et de la déception de ne pas pouvoir le créer sur scène, le chanteur présente son nouveau show Hallyday story au Palais des Sports à partir du 28 septembre 1976. L’année suivante, Johnny Hallyday sort l’album C’est la vie, porté par le succès du titre J’ai oublié de vivre… Il fait également une apparition dans L’Animal de Claude Zidi auprès de son ami Jean Paul Belmondo. Solitude à deux sort en juin 1978. Il contient le succès Elle m’oublie, une chanson écrite par Didier Barbelivien.

 

C
ette année-là, Johnny Hallyday enregistre un nouvel album baptisé Hollywood qui sortira en janvier 1979. Johnny accompagne comme à son habitude cette sortie avec une nouvelle tournée française. En septembre, il donne un show exceptionnel à la télévision depuis le porte-avion Foch. Il se produit ensuite au Pavillon de Paris avec un show spectaculaire : L’ange aux yeux de laser. C’est lors de ce spectacle qu’il crée la chanson Ma Gueule. Une tournée plus tard, Johnny enregistre un nouvel album : A partir de maintenant sort le 25 juin 1980. Un disque qui évoque les difficultés de son couple. Johnny et Sylvie d’ailleurs se produiront pour un ultime duo à Orange en juillet 1979. Ils divorcent le 5 novembre 1980. Sur cet album figure également la composition de Daniel Balavoine, Je ne suis pas un héros, et une reprise du standard de Michel Polnareff, La poupée qui fait non de Michel Polnareff. Le 15 octobre 1980, Johnny reçoit quatre disques de Platine pour «ses albums Derrière l’amour, Johnny Hallyday Story, C’est la vie et Pavillon de Paris 79. En 1981, Johny Hallyday enregistre l’album En pièces détachées et part en tournée avec le Night Rider Band son nouveau groupe. L’album live de la tournée paraît en avril suivi d’un nouvel album, Pas facile, quelques mois plus tard. L’année suivante, le chanteur enregistre deux albums, Quelque part un aigle et La Peur. En novembre, il participe au spectacle Le survivant et dédie la chanson Il nous faudra parler d’amour un jour à Nathalie Baye qu’il a rencontré sur le plateau d’une émission de télévision diffusée le 14 mai 1982. L’album Entre violence et violon sort fin 1983. Le 15 novembre, naissance de Laura, la fille de Johnny et Nathalie Baye. L’artiste enregistre ensuite Johnny VO qui contient une des versions en anglais de ses chansons et, plus surprenant, la reprise du titre d’Alain Bashung, Vertige de l’amour qui devient Casualty of love. En février 1984 sort l’album Hallyday 84-Nashville et le mois suivant Johnny est au cœur d’une émission de télévision, Les enfants du rock enregistrée à Nashville et pour laquelle il est entouré de Carl Perkins, les Stray Cats, Emmylou Harris et Tony Joe White. D’octobre 1984 à février 1985, Johnny Hallyday se produit au Zénith de Paris. Le 8 janvier, Johnny fait un malaise sur scène. Ce qui ne l’empêche pas de partir ensuite en tournée passant notamment par le Printemps de Bourges. En mai, le chanteur est à l’affiche avec Nathalie Baye d’un film de Jean Luc Godard, Détective. Un nouvel album sort en juin : Rock’n’Roll Attitude est réalisé par Michel Berger qui offre à Johnny quelques nouvelles pierres angulaires de son répertoire comme Quelque chose de Tennessee, Le hanteur abandonné ou Rock’n’roll attitude. Le chanteur multipliera les shows exceptionnels dans les années 1990. Ainsi le 8 juin 1991, il chante sur l’esplanade du Château de Vincennes pour SOS Racisme et le 21 juin 1991, il est Place de la République pour célébrer les dix ans de la Fête de la Musique. L ‘album Ca ne change pas un homme sort en décembre 1991 et rencontre un immense succès. L’année suivante Johnny est à Bercy pour un show fabuleux. Les 18, 19 et 20 juin 1993, il fête des cinquante ans au Parc des Princes. Il fait une entrée historique en fendant la foule du par cet donne un show incroyable entouré de tous ses amis mais également de Sylvie et David. Le show est retransmis à la télévision et bat des records d’audience.

 

E
n octobre 1994, Johnny reviens aux racines et sort un album totalement en anglais, Rough Town, avec lequel il fait La Cigale puis une tournée des petites salles européennes. Johnny retrouve l’intimité des petites salles au moment où on annonce que ses ventes de disques viennent de franchir la barre des 100 millions de copies ! Le 25 mars 1995 est à marquer d’une pierre blanche dans la vie de Johnny. c’est la date à laquelle il rencontre Laeticia Boudou qui devient madame Hallyday le 25 mars 1995. Ils ne se quitteront plus, ajoutant à leur bonheur de couple celui de devenir les parents de deux petites filles Jade et Joy. La même année sort l’album Lorada auquel collabore Jean Jacques Goldman et ses complices de musique. Seconde rencontre au sommet entre les deux hommes après Gang ( 1988) et ses tubes imparables, Laura, J’oublierai ton nom, Je te promets et surtout L’envie qui devient la préférée de Johnny pour les idées de force et de volonté qu’elle véhicule. L’année suivante, les fans de Johnny s’envolent pour Las Végas ou Johnny se produit. Il partage ce rêve avec des milliers de fans qui vont vivre, pour la plupart, leur premier voyage sur la terre d’Amérique.
image3

 

A
vec Johnny c’est le rêve américain qui devient réalité. Toujours plus grand, toujours plus fort, Johnny se produit en septembre 1998 au Stade de France. Soirées de folies que la pluie n’aura même pas réussi à gâcher. Quelques mois plus tôt, en janvier est sorti le nouvel album de Johnny, Ce que je sais, réalisé par Pascal Obispo de Johnny, Allumer le feu. Mille neuf cent quatre vingt dix neuf rime avec événement pour Johnny qui enregistre un album avec son fils David : Sang pour sang va connaître un succès fabuleux (il totalise aujourd’hui plus de deux millions de ventes) et offrir de magnifiques chansons : Sang pour Sang, Pardon, Un jour viendra, Vivre pour le meilleur sont justement du « meilleur » des deux Hallyday réunis.